Le Trotskisme ou le cancer de la France

  • 20 décembre 2011

 

Un trotskiste a la mémoire sélective. Il retient de Trotski le chef de guerre, l’intellectuel de la révolution d’Octobre, l’ennemi de Staline. Il passe sous silence que Trotski a réprimé le soulèvement des marins de Kronstadt, a préconisé la Terreur Rouge, a organisé la Tcheka et ses massacres, et a défendu le terrorisme.

 

Trotski jouit en France d’une aura surprenante et totalement usurpée. Les trotskistes ont réussi à introduire une distinction entre le stalinisme et le communisme. Un grand nombre d’intellectuels de gauche ont une vision trotskiste de l’histoire : Staline aurait été un tyran sanguinaire qui a dévoyé la doctrine communiste humaniste prônée par Lénine et Trotski.

Rien n’est plus éloigné de la vérité. Trotski a été tout aussi sanguinaire que Staline et s’il n’a que quelques millions de morts à son actif – contre une vingtaine de millions pour Staline – c’est uniquement parce qu’il a disposé de moins de temps (voir notre texte Le Vrai Visage de Trotski).

 

Le trotskisme russe de 1917 à 1921 est peu connu en France car l’époque est lointaine et confuse. Le chaos le plus total prévalait alors. Lénine a voulu garder ses deux barons pendant cette période : Trotski pour la guerre et Staline pour l’organisation. Mais une rivalité sournoise a toujours existé entre eux. Après la défaite de la Vistule, Trotski a été considéré comme un paranoïaque et il a perdu sa crédibilité au profit de Staline. Jusqu’à son dernier souffle, et notamment en créant la 4ème Internationale Communiste, Trotski a voulu faire capoter les projets de Staline. La 4ème Internationale se révéla un fiasco mais le grain était semé et des groupuscules se maintinrent ici ou là. Avant sa mort, Trotski pensait que la guerre de 1940 ferait éclater le monde et verrait l’effondrement du capitalisme et du stalinisme. Il s’est là aussi totalement trompé. Le capitalisme n’a jamais été aussi fort et l’URSS a émergé renforcée du conflit.

 

L’influence du trotskisme a été faible en France jusqu’en 1968, de par l’éclatement de ses membres en divers groupuscules et sectes. Les événements de 68 ont permis aux Trotskistes, avec la complaisance de certains médias, de noyauter la révolte bourgeoise des étudiants. A la manœuvre, on trouve alors Krivine et DSK (eh oui !) qui ont utilisé les bons vieux préceptes de leur maître :

–       Quand on ne peut prendre le pouvoir, il faut le détruire,

–       Quand on ne peut espérer une majorité politique ou syndicale, il faut contrôler partis et syndicats par l’entrisme et le noyautage. Ceci a permis à de nombreux trotskistes de se retrouver aux échelons les plus élevés de décision,

–       Il faut utiliser l’effet de levier en amplifiant tous les conflits et en jouant la base contre la direction,

–       Il ne sert à rien d’avoir une vision sur l’avenir ou les buts à atteindre : l’essentiel est de créer la confusion et le chaos chaque fois que cela est possible.

 

Tous ces trotskistes petits-bourgeois, attardés sur leur adolescence, ont des caractéristiques communes :

–       Ils aspirent à titre personnel aux biens matériels,

–       Ils sont cultivés et ont suivi des formations doctrinaires approfondies,

–       En faisant de l’entrisme, ils s’aperçoivent qu’ils ont plus de chance de réussir en tant que coucou chez les autres que dans leur propre parti, ce qui permet parfois leur intégration,

–       Ils se sentent supérieurs aux groupes qu’ils noyautent et n’ont aucun scrupule à en tirer avantage ou à trahir,

–       Ils sont pour la plupart employés du service public et n’ont donc aucun souci pour leur quotidien,

–       Leurs postes préférés sont les fromages de la république: détaché auprès des syndicats, délégué syndical, délégué du personnel, permanent de comité d’entreprise, permanent de parti ou de syndicat. Ils ont ainsi tout leur temps (à nos frais) pour préparer leur politique de destruction,

–       Comme Trotski, ils sont narcissiques, égoïstes, manipulateurs, ils aiment le luxe et ont un tel égo qu’ils ne peuvent se supporter entre eux.

 

Depuis 1968, les trotskistes ont noyauté la plupart des syndicats français :

–       FO, où Marc Blondel, assurément, et Jean-Claude Mailly, probablement, sont d’anciens trotskistes,

–       La CGT, dont ils ont été expulsés plusieurs fois par les stalinistes, mais dans laquelle ils s’accrochent,

–       La CFDT, où ils tiennent en sous-main les principales manettes,

–       Enfin, SUD, leur fief, qu’ils ont créé par scission de la CFDT.

 

Ils sont chez les étudiants avec UNEF-ID, dans la finance avec le SNUI et chez les journalistes avec le SNJ. Ils ont réussi à abolir le monopole du parti communiste sur les syndicats d’enseignants en prenant le pouvoir au sein de la FSU (47% des voix). C’est sur l’enseignement qu’ils portent leurs efforts en faisant, chaque fois que possible, descendre simultanément dans la rue, enseignants, universitaires, étudiants, lycéens et maintenant collégiens.  Même l’enseignement privé est pollué. De plus, le syndicat de la magistrature leur permet d’influencer les décisions de justice, notamment en première instance et à travers les juges d’instruction.

 

D’un point de vue politique, les trotskistes ont principalement trois partis visibles :

–       LO (ex Laguiller, personne ne se souvient du nom de sa remplaçante) dont le crédo est éclairant : « les travailleurs devront détruire l’appareil de l’état et de la bourgeoisie, c’est-à-dire son gouvernement, son parlement, ses tribunaux, sa police, son armée, et exercer eux-mêmes directement le pouvoir car le bulletin de vote ne peut changer la vie ». C’est en fait une secte avec des règles très strictes, d’origine plutôt ouvrière contrairement aux autres mouvements,

–       Le NPA (ex LCR) avec aux commandes Poutou et dans l’ombre Krivine. Il contrôle de nombreuses organisations : SUD, Agir contre le chômage, Cadac,…

–       Le Parti des Travailleurs, de mouvance Lambertiste, qui contrôle notamment FO (Jospin en était issu). Les Lambertistes, du nom de Pierre Lambert, sont réputés être les maîtres de l’entrisme. FO a été leur cible principale.

 

Il y a aussi de nombreuses petites verrues : CCI, La Riposte, La Commune, Le Courant Communiste Révolutionnaire, Le Groupe pour la Construction du Parti Ouvrier Révolutionnaire, Le Comité Communiste Internationaliste, Le Groupe Bolchévique, Le Groupe Socialiste Internationaliste, La Ligue des Trotskistes de France,… Enfin, les Verts sont entièrement contrôlés par les trotskistes. L’écologie n’est pour eux qu’une autre manière d’atteindre les fondements de la société industrielle.

 

Ils se détestent tous entre eux mais leur but commun est le même : la destruction de la société et du pays pour créer un avenir qui ne les intéresse pas mais dont ils doivent profiter à titre personnel. Tel Trotski qui enlevait des filles pour son plaisir sur le trajet de son train blindé !

 

Les grands partis de gauche ne sont pas en reste. Le parti socialiste était déjà fortement noyauté. Mitterrand a acheté à Cambadélis 400 militants trotskistes pour le protéger de ses amis !

 

Le talon d’Achille des trotskistes est leur soif de pouvoir et d’argent.  Ceux qui sont connus sont ceux qui ont succombé : Jospin, Plénel, Field, Voynet, Lipietz, Cambadélis, Weber, Mélenchon, Claude Chirac ( !), Régis Debray, Filoche, Julien Dray (l’homme aux montres à 200 000 francs), Moscovici, Goldman, Binoche, Tavernier, Arditi, et évidemment DSK.

 

Le trotskisme reste mu par deux ressorts : la révolution et la destruction des démocraties libérales. Le masque derrière lequel ils avancent change de nom avec les âges : anticapitalisme, anti-néolibéralisme, anti-impérialisme, antimondialisation, et maintenant altermondialisation.

 

La France s’est révélée étonnamment réceptive aux idées Trotskistes. Ils sont plus de 10 000 en comptant toutes les factions et près de 5% à 10% d’électeurs selon les époques votent pour des trotskistes. La plupart des français ne se rendent pas comptent qu’ils sont totalement manipulés par les relais trotskistes dans les médias, les partis, les syndicats. Pire, leur influence chez les enseignants conduit à une désinformation de nos enfants et à l’apologie du désir de détruire que l’homme porte en lui.

 

Le cancer trotskiste a envahi la France et les métastases sont nombreuses. La démocratie n’a pas les moyens chirurgicaux ou chimiques de vaincre ce cancer et sa seule arme réside dans la volonté d’acier de chacun de créer un avenir pour ses enfants.

 

DANTON

Déjà 9 commentaires, laissez un commentaire

9 commentaires actuellement

  1. Dans cette vidéo, Alain Soral décrit très bien la vraie fonction sociétale des trotskistes (ces derniers sont tous des socio-parasites, des petits manipulateurs et des prêcheurs hypocrites !…)

    VIDÉO : « Alain Soral sur les trotskyistes dans le système politique français » ===>>> http://www.youtube.com/watch?v=PQlZvbC8TY4

  2. Pourquoi ne pas faire un Nuremberg du communisme,? cela remettrait les choses en place. Il est certain que peux de français savent ce qu’est réellement le communisme, troskiste, maoiste, stalinien, on s’en fout !!!! les millions de morts de par le monde, et même encore aujourd’hui ce poison sévit encore.

  3. Ah oui, les trotskystes dont on voit aujourd’hui l’influence néfaste et destructrice, dans tous les pans sociétaux et économiques qu’ils gangrènent, destruction de l’économie, des ports, décomposition de la justice baisse régulière du score PISA etc…
    seule solution pour se débarrasser de ce fléau: couper les subventions aux associations et syndicats, leur principal fer de lance, et la France recrachera le noyau trotskyste qui lui reste en travers du gosier…

  4. Si vous avez un peut d »honnêteté Vous devriez également citée tous les hommes politique de droite principalement qui ont été membre de mouvement d’extrême droite ex
    oeuvre française Ordre Nouveau SAC etc certain d’entre eux ont même été ministres

    Triste France

  5. Certains articles de ce site font peur, en gros vous propager de la haine envers certaines catégorie politique….

    Si vos poulains (je sais pas qui ils sont) arrivent au pouvoir ce sera la chasse aux sorcières ?

    Vice la Dictature alors.

  6. Mon dieu la moitier de se que tu dit est faux vous étes des illuminés sur se sites x(

  7. Anonyme
    Bonne idée la secte. Je vais y songer, car les français sont tellement connards qu’effectivement, ça pourrait rapporter.
    Au passage, ôte-moi d’un doute: tu fais déjà partie de cette secte qui a mis au pouvoir les abrutis qui nous pompent et nous exaspèrent?

  8. Des conneries j’en ai lu, mais là chapeau les gars !
    Quand vous parlez de sectes, n’oubliez pas de vous citer également, de l’embrigadement idéologique pur et dur ! Continuez comme ça les minables.

  9. Excellent article qu’il faut diffuser auprès de tous nos amis et de nos relations. Il est indispensable que les français prennent conscience qu’ils sont manipulés et dirigés par des Trotskistes ou des compagnons de route et quelques autres idiots utiles de la même espèce.
    Merci pour cet éclairage.
    Alain Cartau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *