Incendie d’une voiture de police et non-assistance à personne en danger

  • 25 mai 2016

On ne peut que féliciter nos forces de l’ordre d’avoir interpellé aussi rapidement les quatre ou cinq individus qui ont attaqué et mis le feu à une voiture de police avec l’intention probable de blesser voire de tuer ses occupants. Le chef d’inculpation de tentative d’homicide volontaire reflète la violence de l’acte.

Ce qui est dramatique c’est que ces individus étaient bien connus de la police pour des faits précédents de violence sur policier. Au moins l’un d’entre eux avait fait l’objet d’une demande d’interdiction de manifester qui a été refusée par la justice. Les deux policiers qui ont failli perdre leur vie devraient remercier le juge qui a pris cette décision et qui a fait son « devoir de laxisme » !

Plus généralement les lanceurs de cocktails Molotov sont souvent bien connus des services de police et pourtant ils recommencent systématiquement leurs actions destinées à blesser ou à tuer des policiers. Pourquoi les laisse-t-on agir ? Certains policiers sont maintenant équipés d’uniformes ignifugés mais c’est loin d’être le cas général. Faudra-t-il attendre qu’un policier – en uniforme ou en civil – parte en torche pour que le gouvernement réagisse ?

Notre gouvernement donne des coups de menton médiatiques à tout va mais fait preuve de préventions de pucelle quand il s’agit de mettre à disposition de la police des moyens de défense et d’attaque adéquats. Pourquoi par exemple les véhicules équipés de canon à eau n’interviennent-ils jamais ? Cela doit trop rappeler Pinochet à la gauche bien-pensante. Pourtant les canons à eux sont utilisés par quasiment toutes les polices du monde et permettent de « nettoyer le terrain » efficacement dans un rayon de 50 mètres.

Et puis il y a aussi les moyens électriques en dotation dans toutes les polices – matraques électriques, shokers, taser – qui permettent de mettre au sol et d’appréhender les casseurs. C’est un peu brutal mais face à des individus dont le but est de blesser voire de tuer il ne faut pas avoir d’état d’âme.

Revenons à l’incendie de la voiture de police qui a été filmé et largement diffusé dans les médias. On peut apprécier le courage du policier qui s’est battu à mains nues, contre un adversaire armé d’une barre de fer, pour protéger sa collègue. Il est cependant choquant de constater que ce policier ne disposait d’aucune arme adéquate. Avec une bombe lacrymogène, une bombe au poivre ou une matraque électrique, il aurait pu maîtriser et immobiliser son adversaire. Sur les vidéos on voit également un passant qui fait preuve d’un vrai courage en pourchassant l’un des assaillants.

Mais on voit aussi d’autres passants à la mine réjouie qui visiblement encouragent les voyous. Ces individus sont objectivement des complices de cette action de mise en danger de la vie d’autrui. Si nous avions un pouvoir fort et résolu, plusieurs de ces spectateurs auraient été interpellés et inculpés de non-assistance à personne en danger, ce qui est un délit.

Mais nous avons un pouvoir faible qui ne fait que s’affaiblir de jour en jour. De plus, plusieurs responsables ont conservé une certaine sympathie pour les « bouffeurs de flics ». Les anciens trotskistes qui sont maintenant au pouvoir doivent se souvenir avec nostalgie des manifs des années 70 pendant lesquelles ils attaquaient systématiquement la police.

Et comme chacun sait : « trotskiste un jour, trotskiste toujours ».

 
CLUB DANTON

Déjà 4 commentaires, laissez un commentaire

4 commentaires actuellement

  1. Chapeau à M.Gode qui révèle son niveau intellectuel.
    Il parait évident qu’une petite reprise en mains s’impose…

  2. Une précision :
    « à poil avec une carotte dans le Q »
    c’est ce que je préconise pour le Président et le gouvernement.
    Pas pour les grèvistes…

  3. Ou bien à poil avec une carotte dans le Q

  4. Foutez moi tout cette racaille à la legion etrangere pendant 3 mois.
    ça va vite les calmer!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *