« La Vérité, l'âpre Vérité »

Celui qui justifie la violence doit accepter la violence

  • 25 juin 2019

        Les derniers des gilets jaunes – ceux qu’on appelle les « Jaunards » – acceptent et même encouragent la violence des Black Blocs. Ces derniers, par principe, viennent pour attaquer les forces de l’ordre car c’est la seule méthode d’expression de leur anticapitalisme.

        Les forces de l’ordre sont là pour maintenir l’ordre, ce qui devient difficile quand de plus en plus de leurs membres sont blessés. Par principe, les forces de l’ordre n’expriment aucune violence et n’agissent que sur ordre et pour défendre la démocratie avec des moyens par définition brutaux car on ne peut combattre la violence avec des méthodes de bisounours.

        Les gilets jaunes pris dans ces manifestations entre forces de l’ordre et Black Blocs ne peuvent se plaindre d’être traités comme des agitateurs puisqu’ils soutiennent au moins moralement et parfois physiquement les actions des groupes violents.

        Dans des contextes bien plus dramatiques, pensez-vous que les femmes et les enfants – lors des deux dernières guerres mondiales – visés par la Grosse Bertha ou pris sous les tapis de bombes déversés sur Londres, Dresde ou Hambourg étaient considérés comme neutres ? Non, ces populations étaient considérées comme un soutien des combattants dont il fallait casser le moral en atteignant leurs familles. Nous ne sommes évidemment pas face à de telles extrémités mais avoir l’illusion que l’on peut soutenir la violence sans subir la violence est un leurre.

        Comme les Jaunards laissent volontairement les Black Blocks se fondre dans la masse, les forces de l’ordre n’ont pas les moyens de séparer les acteurs violents de ceux qui les soutiennent et malgré toute la bonne volonté des autorités les deux groupes subissent la contre-violence qu’ils ont provoquée.

        On ne va pas pleurer sur les blessés parmi les manifestants même si on peut comprendre leur souffrance. Ils manifestaient aux côtes de groupes ultra-violents et ils savaient bien que la violence entraine automatiquement la violence.

        CLUB DANTON

Déjà un commentaire, laissez un commentaire

1 commentaire actuellement

  1. Certes, mais force est de constater que les GJ n’ont servi à rien que ce soit au plan National ou local. Les politiques n’en ont plus rien à faire de la population et les manipulent au point ou le système bisounours est déjà dépassé nous en sommes au stade de l’enfantillage et les dépenses des politiques explosent.Je me permet même de dire qu’ils nous prennent pour des imbéciles. Hélas, force est de constater aussi que tant que la classe politique dans son ensemble n’en a pas pris plein la poire ils ne s’arrêterons pas. Les élections ne servent à plus rien depuis de longues années ou le Président ne représente que peu oupas 20 % de la population. Certes les médias ne sont pas étrangers à la situation lamentable de ce pays France, mais ils ne sont pas les seuls, il y a un gros troupeau de fainéants entre les politiques, les hauts fonctionnaires, les intellos et experts de tous poils qui vivent grassement sur le dos de la société et qui n’ont aucun intérêt à ce que les choses changent. Mais une fois de plus hélas les choses vont changer un jour ou l’autre car le pays France s’enfonce de plus en plus dans la médiocrité et la fainéantise. Le point de non retour est déjà dépassé et la solution ne viendra hélas que par la violence qui pourra même dépasser nos frontières. Ainsi , à force de se faire torcher les fasses, les bobos gauchos rêveurs, idiots, fainéants et prétentieux auront tout juste de quoi se payer des couches pampers lavables.Les autres nations ne se laisseront pas faire ni imposer le gauchisme écolo que l’on impose aujourd’hui en France. C’est également une forme d’extrémisme néfaste à toute la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.