« La Vérité, l'âpre Vérité »

La démocratie participative en France : quelle rigolade

  • 29 novembre 2019

        Ségolène Royal avait lancé le concept en 2012 et il est maintenant repris dans chaque débat. La démocratie participative est censée être le moyen de réconcilier le peuple avec ses gouvernants. Mais quand on voit la tête de ces manifestants, « jaunards » ou autres, qui sont incapables de gérer leur petite vie personnelle, comment peut-on imaginer qu’ils pourraient conduire le pays ?

        Le dernier exemple de bouffonnerie participative est la Convention Citoyenne pour le Climat. Les 150 citoyens tirés au sort font partie d’une liste de 250 000 volontaires. Mais qui peut être volontaire pour passer près de six semaines et quasiment tous ses week-ends à débattre du climat à part des militants activistes sans travail véritable ? On va donc demander à des activistes écolos de proposer des réformes radicales alors qu’une simple augmentation de quelques centimes du prix des carburants a mis les gilets jaunes dans la rue….

        La Suisse est souvent citée en exemple. Mais la démocratie participative en Suisse ne consiste pas à aller chercher de l’argent dans la poche des autres. Car c’est bien ainsi qu’elle est envisagée en France : aller prendre l’argent dans la poche des riches, ces « riches » qui paient déjà en impôts et taxes diverses plus de 70% de leurs revenus…
        Mais pour prendre plus aux autres, il faut qu’il reste des « autres » qui gagnent plus que la moyenne. C’est là que les pingouins qui prônent la démocratie participative vont trouver leur limite.

        Revenons sur la Suisse. Le citoyen suisse a une culture positive de la politique contrairement aux français qui ont une culture de contestation. En Suisse, les citoyens s’intéressent aux réglementations, cherchent des solutions pérennes aux problèmes et votent pour garantir l’avenir de tous et en particulier celui de leurs enfants. Quand on voit les revendications des braillards qui s’opposent à toute réforme des régimes de retraite, on réalise que la France est loin de cet état d’esprit puisque les générations futures sont sacrifiées au profit des retraités et tout particulièrement des régimes spéciaux c’est-à-dire d’une toute petite partie de la population.

        Les suisses ont par ailleurs gardé une spiritualité inspirée de la pratique protestante qui fait totalement défaut aux bourrins qui manifestent en France et que ne s’intéressent nullement au devenir du pays mais uniquement à leur portefeuille. Le smic doit être augmenté de 300 euros par mois, peu importe comment !

        Les suisses eux se préoccupent d’abord d’augmenter collectivement la richesse de la communauté et ensuite de la redistribuer avec un smic trois fois supérieur au smic français. Et en Suisse on ne peut pas promettre des avantages financiers corporatistes pour se faire élire. Alors qu’en France, Mitterrand et sa clique de bandits ont réalisé un véritable hold-up sur le pays en embouchant plus de 1,4 million d’agents publics pour un coût global pour le pays d’environ 6000 milliards d’euros, soit 3x le PIB ou la dette le France. Et ces fonctionnaires ont bien sûr contribué à faire réélire Mitterrand… La boucle est bouclée, et la France est spolié par une clique de brigands…

        En Suisse un Mitterrand serait au cachot alors qu’en France il est considéré comme un grand président. Et Chirac qui n’a rien fait pour corriger le tir est aussi un bon président. En fait personne n’arrive à réduire le nombre de fonctionnaires alors que les rapports sur l’inefficacité de l’état s’empilent. La cour des comptes vient d’estimer que près de 20% des dépenses des hôpitaux étaient gaspillés en mauvaise gestion. Dans l’éducation nationale, près de 40% des effectifs sont des postes qui ne sont en contact avec aucun élève. Les policiers se plaignent de sous-effectifs mais beaucoup travaillent moins de 30 heures par semaine. La litanie est sans fin. La France est étouffée par une fonction publique obèse et inefficace.
        La clique gauchisante qui pilote la France depuis près de 40 ans – avec quelques rares périodes d’exception – conduit un des pays les plus riches du monde dans le mur mais les médias préfèrent parler à longueur d’antennes d’une poignée de gilets jaunes qui ne sont plus que des groupuscules d’ultragauche cherchant à déstabiliser le pays.

        Quand parlera-t-on objectivement de ce qui est important ? Quel est l’inconscient, politique, journaliste, philosophe, économiste, qui osera présenter ces vérités aux Français et les sortir de cette léthargie où seule leur petite existence compte ?

        CLUB DANTON

Déjà 3 commentaires, laissez un commentaire

3 commentaires actuellement

  1. Il y a une réalité qui, à elle-seule, anéantie la thèse du réchauffement antropique, c’est celle de la température entre le 9eme et le 13 ème siècle. Elle était comparable à la température actuelle avec une concentration en CO² bien inférieure. Pour l’avoir gommé de sa courbe en “crosse de hockey”, Michael Mann a été débouté par la Cour Suprème de Colombie Britannique et condamné pour falsification. Or, cette fameuse courbe a servi de base scientifique au GIEC depuis 1999.
    http://ace.hendaye.over-blog.fr/2019/09/michael-mann-alarmiste-climatique-prix-nobel-condamne-pour-fraude.html

  2. Vous avez mille fois tort !!! Heureusement c’est pour la première fois un vrai changement transparent https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/comment-sont-ils-selectionnes/
    Cette assemblée n’a rien avoir ni avec la cop ni avec les anciens dirigeants.
    Criticable certainement, perfectible sans aucun doute mais au moins une démarche nouvelle que vous pourriez accompagner de suggestions.

  3. Vous avez mille fois raison !!! Je suis très inquiet sur les conclusions de ce grand débat. et l’empreinte carbone de la future Cop qui va se tenir à Madrid. Vont ils y aller à la nage,,?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.