« La Vérité, l'âpre Vérité »

Les animaux dits sauvages interdits en France

  • 29 octobre 2020

La première phase a commencé. Barbara Pompili va interdire dans quelques années les Marinelands avec dauphins et orques et les cirques avec animaux sauvage. C’est le début de la disparition de tous les animaux sauvages en France.

Pour les orques la situation n’est pas simple : que faire d’eux si ce n’est les laisser mourir de leur belle mort dans quelques dizaines d’années ? Les dauphins sont plus adaptables et moins encombrants. On pourrait les relâcher en mer même si leur absence d’expérience de la vie sauvage risque d’être un problème. Les animaux sauvages des cirques seront recueillis par les zoos… en attendant la fermeture de ces derniers.

Un problème plus grave se pose du fait du « racisme » affiché et de la discrimination entre les petits et les gros animaux. Pourquoi ne protéger que les gros ? Pourquoi ne rendons nous pas leur liberté aux poissons rouges, aux hamsters, aux lapins nains et à toutes les espèces qui peuplent des animaleries et font la joie des enfants ?

Pourquoi éliminer le spectacle des orques qui semblent heureux de leur sort et partagent une connivence certaine avec leurs dresseurs ? Ces animaux sont suffisamment intelligents pour se donner en spectacle tels des nageurs olympiques en ballet. Est-ce que le fait de former des nageurs à faire des balais est bien conforme au principe de non-exploitation de l’homme par l’homme ?

Ce qui nous inquiète est le sort des poissons rouges, Nemo et autres Bubulle. Sont-ils heureux dans leurs bocaux sphériques qui ne permettent aucune longueur ?

Soyons en sûr : la nature est bien sauvage et nous aussi par la même occasion.

CLUB DANTON

Écrire le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.