« La Vérité, l'âpre Vérité »

Elections américaines : oui, il y a eu manipulation

  • 20 novembre 2020

Pfizer annonce que son vaccin est efficace à 90% le jour de la confirmation de l’élection (probable) de Biden. Il n’y a pas besoin d’être complotiste pour sentir la manipulation…

Cette annonce est strictement privée et n’a pas de caractère scientifique. Elle repose sur la propre appréciation de Pfizer de l’avancement des tests de la phase 3. Le laboratoire aurait parfaitement pu faire une annonce similaire quelques semaines au préalable mais l’annonce a été repoussée. Par qui ? Pour quoi ?

Le pourquoi est évident. Malgré les sondages truqués qui annonçaient Biden largement vainqueur, rien ne devait pouvoir favoriser Trump.

Et ce sont bien sûr les démocrates et tous leurs relais scientifiques qui ont convaincu (exigé de ?) Pfizer de repousser l’annonce. Ils voulaient faire passer Trump pour un menteur, lui qui avait annoncé qu’un vaccin serait prêt avant le 3 novembre.

Si l’annonce avait eu lieu un mois voire quelques semaines plus tôt le résultat de l’élection aurait pu changer car in fine c’est bien Trump qui a déversé plusieurs milliards de dollars sur les laboratoires pour qu’ils accélèrent la recherche. C’est lui qui a simplifié les procédures de mise sur le marché et c’est lui qui a commandé en anticipation 600 000 doses à Pfizer.

On s’étonne qu’une société de renom comme Pfizer se soit prêtée à une manipulation si grossière. Elle a certainement subi la pression – outre des démocrates – des agences gouvernementales qui ont voulu se venger de Trump qui n’a cessé au cours de son mandat de diminuer leur pouvoir et de rogner leurs privilèges. L’EPA par exemple n’a pas digéré la politique de Trump qui a amputé petit à petit le monstre qu’est devenu la réglementation environnementale en lui coupant quelques tentacules. La politique énergétique et climatique de Trump déplaisait également à l’état profond qui comme en France ne jure que par les réglementations et les impôts.

Biden veut faire revenir les USA dans les Accords de Paris mais rappelons que tout traité contraignant doit être approuvé par les 2/3 du congrès, ce qui est donc impossible. Biden devra donc se contenter comme Obama d’engagements non contraignants et les américains pourront revenir manger des petits fours aux différentes COP. Et puis nous reverrons Al Gore venir en jet privé présenter son dernier film sur l’effondrement du monde…

La planète elle se moque de tout cela….

Au moins avec Trump, l’hypocrisie avait disparu du paysage.

CLUB DANTON

Déjà 2 commentaires, laissez un commentaire

2 commentaires actuellement

  1. Pouvez vous prouver ce que vous dîtes avec des preuves ?

  2. Ah!? Parce qu’il est permis de commenter cela?… 280 caractères seront bien de trop.. évidemment que Pfizer a différé sont annonce pour ne pas permettre à Trump de s’approprier cette avancée comme il l’a fait de tout ce qui l’arrangeait en niant, rejetant, combattant ce qui lui était défavorable à lui à son avenir, son business à lui et à lui seul. Temps mieux si vous êtes derrière lui ou parmi ses sous traitant… Et les autres? à commencer par “Demain” qui ne va pas chanter… Il ne suffira pas de passer l’aspirateur dans la forêt… Pardon, je paraît moqueur je ne voulais pas blesser…………. Enfin en parler à l’imparfait… Qui ne l’est pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.