Rottweiler…ou la chute de la maison Hollande

  • 20 juin 2012

On ne sait combien de temps Reblochon 1er mettra pour mettre la France à genoux. Les paris sont ouverts pour savoir s’il battra le record de deux ans détenu par Mitterrand.

Mais une chose est déjà certaine : il a écrasé son mentor en matière d’affaires privées. Quand Mitterrand a réussi à cacher au grand public pendant plus de 15 ans ses liaisons extraconjugales et sa fille illégitime, il aura fallu moins de trois semaines à Hollande pour que s’affiche au grand jour la haine qui existe entre son ex et sa nouvelle compagne.

Et notre Reblochon, qui prétend faire plier la douce Angela, vient de révéler son incapacité à maîtriser cette rivalité entre deux femmes. Comme il l’a dit lui-même devant des élèves de maternelle, il est « le président des bisous ». Effectivement, au pays des bisounours, Hollande serait peut-être un bon président…

Mais au-delà du manque total de colonne vertébrale de Reblochon 1er, cet épisode révèle l’impudence inouïe de la caste socialiste que les français viennent de mettre bien imprudemment au pouvoir.

Car enfin, Rottweiler – elle trouve ce nom injuriant mais ce sont les canidés qui devraient maintenant se sentir offusqués – savait très bien ce qu’elle faisait : renier en bloc sur un forum public son compagnon-président, la première secrétaire du PS, la première secrétaire des Verts et l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle ne peut être un acte manqué. Non, c’est l’acte d’un représentant type de cette élite de la gauche caviar qui considère que les règles élémentaires de décence et de vivre ensemble qui s’imposent à tous les français ne la concernent pas.

Pour Rottweiler, devenir la compagne du Président de la République Française ne lui impose aucune contrainte : elle peut dire ce qu’elle veut, faire ce qu’elle veut. Sa petite personne et son bien-être sont bien plus importants que le vote des français. La grande question du quinquennat est de savoir quel sera son rôle, et non si la France restera dans la zone euro.

Si Hollande « en avait », il aurait désavoué cette paranoïaque publiquement et l‘affaire aurait été enterrée. Un français sur deux savait que c’était un mou : il vient maintenant de le démontrer à l’autre moitié.

De nombreux français savent par expérience que dans un couple, la carrière de l’un est souvent sacrifiée à celle de l’autre. Pour un cadre du privé (homme ou femme) muté hors de France, pour un cadre de l’administration territoriale qui change d’affectation tous les trois ans, pour un militaire ou un policier, pour un technicien envoyé sur un chantier, pour un ouvrier licencié qui doit trouver du travail dans un autre territoire, ou encore pour un chef d’entreprise qui travaille 70 heures par semaine pour survivre, bref pour des millions de français, l’un des membres du couple doit sacrifier son confort personnel à la carrière de son conjoint. Ce qui est vécu et admis par le commun des français ne peut en aucun cas être admis par la compagne (pourquoi ne sont-ils pas mariés ?) du Président de tous les français. Il est vrai que devoir n’est pas un mot du vocabulaire socialiste. Quelle dérive !

DSK nous en avait donné un avant-goût mais Reblochon 1er nous a montré en trois semaines le vrai visage du nouveau pouvoir socialiste : une caste de nantis, sans règle, sans morale, sans éthique, hédonique, grisée par son nouveau pouvoir et qui ne pense qu’à en jouir.

Mais – pour paraphraser Ségo – qui connaît Mme Rottweiler (Valérie Massonneau) ?

Voici la version officielle propagée par la presse de gauche : une enfant modeste, élevée dans un lotissement HLM et qui, à la mort de son père a travaillé comme hôtesse d’accueil à la patinoire d’Angers. Rien n’est plus faux !

Voici la version réelle (et entièrement vérifiable) : Valérie Massonneau est issue d’une famille de banquiers, propriétaire de la banque angevine Massonneau et Cie, vendue en 1950 au Crédit de l’Ouest. Aujourd’hui, Valérie Massonneau est actionnaire du CIC Ouest et a des revenus annuels estimés à plus de 3 millions d’euros. Elle est un actionnaire clé de la chaîne Direct8 qui appartient au groupe Bolloré, et dans laquelle elle présente des émissions. Sa fortune personnelle est proche de celle d’Anne Sinclair.

Voila ce qu’est la république exemplaire de Reblochon 1er !

Alors que les grecs se ruent sur leurs banques, alors que l’Espagne au bord du gouffre implore l’aide européenne, alors que la contagion semble gagner l’Italie, l’orchestre socialiste nous offre le triste spectacle d’un mauvais Vaudeville sur le pont d’un paquebot France qui commence déjà à s’incliner.

Les Français vont s’apercevoir bien plus vite que prévu qu’ils ont fait un choix terrible en élisant Reblochon 1er.

Rottweiler a quand-même réussi une chose : elle nous a (presque) rendu Ségo sympathique !

DANTON

Déjà un commentaire, laissez un commentaire

1 commentaire actuellement

  1. le gouvernement droite ou gauche = jean maille mes pocches pleines et les valises bourrèes de frics ***des grandes gueulles qui ne pisse pas loin *** les politiques c,est le contraire d,une poule **** la poule gagne sa croute avec son CU ,les politiques avec leurs GRANDES GEULLES *** d s k fait l,etalon national , faudrait le castrè a ras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *