« La Vérité, l'âpre Vérité »

Il n’y a plus que l’argent qui compte

  • 23 février 2020

        La France, comme une bonne partie du monde, a basculé d’une morale inspirée des valeurs traditionnelles judéo-chrétiennes vers le culte du Dieu argent.

        Les événements récents – gilets jaunes ou manifs contre la réforme des retraites – en sont une éclatante illustration. Toutes les nouvelles revendications – exprimées de manière plus ou moins violente – sont liées in fine à de l’argent et au désir d’en avoir plus et d’en prendre au voisin.

        C’est pour cette raison que la sanction des actions violentes doit être pénale bien sûr mais également pécuniaire.

        Aujourd’hui les violents et les casseurs, quand ils sont interpellés et conduits devant les tribunaux, sont condamnés à des amendes symboliques et à des peines de prison souvent avec sursis. Même les condamnations à de la prison ferme sont souvent inférieures à deux ans et ne sont jamais exécutées.

        On ne voit quasiment jamais de dépôt de plainte au civil même lorsque les casseurs ont été filmés. Une plainte au civil obligerait pourtant les responsables à indemniser le préjudice matériel et moral qu’ils ont causé ce qui peut représenter des sommes considérables. Mais les victimes – comme le propriétaire du Fouquets – ne veulent pas porter plainte de peur des représailles. C’est donc à la justice de s’en charger.

        Par ailleurs un délinquant coûte très cher en frais de justice, en enquête, en garde à vue, en peine de prison éventuel. Et comme les prisons sont surchargées, il faut investir dans de nouvelles prisons ce qui est très long et très couteux.

        Pour toutes ces raisons, les condamnations, tout en conservant les peines de prison, devraient également être assorties d’amendes très élevées qui doivent devenir dissuasives.

        Aujourd’hui, les délinquants qui sont arrêtés – qu’ils effectuent de la prison ou non – reviennent dans leur quartier en héros et montent en grade parmi les caïds. Il n’y a finalement que des bénéfices pour eux. S’ils réalisaient qu’ils allaient être ruinés et qu’ils mettraient des dizaines d’années à payer leur dette, leur vision changerait.

        L’amende doit être dissuasive et préventive car tout le reste est inefficace. On peut discuter du niveau qui convient pour être dissuasif mais voici des ordres de grandeur :

Jet de projectile sur les forces de l’ordre : 5.000 EUR
Envoi de cocktail Molotov : 50.000 EUR
Blessure légère d’un représentant de l’ordre : 25.000 EUR
Blessure grave d’un représentant de l’ordre : 100.000 EUR
Bris de vitrine : 10.000 EUR
Incendie de voiture : 15.000 EUR
Caillassage de pompiers : 20.000 EUR

        Et bien sûr tous ces montants sont cumulatifs et individuels et le cas échéant restent assortis de peines de prison.

        Evidemment certains délinquants n’ont pas les moyens de payer ces sommes. Mais c‘est précisément pour cela que ces mesures sont dissuasives. Un délinquant condamné à de lourdes amendes devra commencer par vendre les objets de luxe qu’il a (voiture, téléphone de luxe, …) et puis il devra rembourser chaque mois selon ses moyens et aussi longtemps que la somme totale n’aura pas été payée.

        Il faut aussi noter que les black-blocs et certains autres casseurs professionnels nationaux ou internationaux sont issus de la bourgeoisie et de familles qui ont les moyens de payer pour eux. Ils viennent casser car ils en ont assez de ne vivre la violence que par jeux interposés… Les casseurs internationaux doivent être poursuivis dans leur pays suivant les règles françaises. C’est compliqué et cela prendra du temps mais ce sera dissuasif.

        On peut aussi rétablir la règle de Sarkozy, supprimée par Taubira : à la deuxième infraction la peine maximale est systématiquement appliquée. Enfin, les délinquants avec une double nationalité doivent pouvoir être frappés d’expulsion vers leur pays d’origine.

        Et si les amendes se généralisent ce ne seront pas les collectes sur les réseaux sociaux ou dans les manifs du samedi qui permettront de les payer…

        CLUB DANTON

Déjà 2 commentaires, laissez un commentaire

2 commentaires actuellement

  1. OUI vous avez raison “Il n’y a que l’argent qui compte” mais vous oubliez d’ou vient l’exemple, la raison profonde des maîtres de l’arnaque et du pillage qui sont l’Etat et les collectivités locales. Votre exemple n’est que la résultante du vrai problème de fond. Dommage que vous n’en soyez pas encore conscients ….
    le deuxième volet est oui le total mépris de la société par les fondations, ONG et associations mais là une fois de plus qui les a favorisé voire créé et qui est à leur écoute au mépris du restant de la société, l’Etat et les collectivités locales. Le merdier Français n’est que la résultante de tout cela et vu leur nombre et leur besoin de fric facile, le bout du tunnel ne sera pas pour demain.

  2. C’est musclé, mais ça sonne juste. Mais aucun juge ne voudra appliquer de telles sentences, de peur de représailles. La France est coincée, merci à la gauche pour son laxisme depuis 20 ans et aux écolos qui ont tout compris pour en venir à leurs fins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.