« La Vérité, l'âpre Vérité »

Prise de conscience de son inutilité

  • 2 septembre 2020

D’après un sondage récent, 29% des salariés pensent avoir un « bullshit job », c’est-à-dire un emploi inutile.

Cette prise de conscience a été extrêmement rapide avec le télétravail qui a permis à beaucoup de constater qu’ils pouvaient faire le travail indispensable d’une journée normale en moins de 3 heureux en éliminant une grande partie de la communication, des rapports et des réunions inutiles.

Et ceux qui ne vivaient que de réunions, de rapports et de communication interne se sont vus en pratique exclus du système. La prise de conscience de son inutilité est parfois dramatique. C’est tout particulièrement le cas pour l’encadrement intermédiaire dont le rôle se résume souvent à jouer les petits facteurs entre la base – qui travaille – et le management. Tous ceux dont le rôle n’était que de mettre en forme l’information, de produire des rapports inutiles et d’en faire des présentations ont réalisé qu’ils avaient un « bullshit job ». Avec le télétravail, ils se sont vu court-circuiter à la fois par la base et par le management afin de diminuer le temps non productif et de réduire globalement le temps de travail.

Dans beaucoup de cas, le temps de télétravail a été la moitié, voire le tiers, du temps de présence habituel, ce qui a créé une montagne de temps libre qui est devenue pour certains un temps inutile et stressant en période de confinement ou de pseudo-confinement.

Dans le même sondage, les salariés qui estiment avoir un « bullshit job »  proposent de remédier à leur situation en changeant à la marge le fonctionnement de leur entreprise mais aucun n’envisage des mesures radicales comme par exemple changer de job et d’entreprise et trouver un travail au moins utile, à défaut d’être indispensable.

Le couple confinement – télétravail a soulevé le voile pudique posé depuis des décennies sur le manque de travail utile en France par rapport à des pays plus dynamiques comme l’Allemagne.

Mais malheureusement le sondage a aussi révélé aussi que les salariés qui ont un travail « bullshit » s’adaptent très bien à leur inutilité car la destruction de la valeur travail s’est profondément infiltrée dans le tissu social français jusqu’aux plus hauts niveaux.

CLUB DANTON

Déjà un commentaire, laissez un commentaire

1 commentaire actuellement

  1. OUI certes mais c’est surtout dans les services publics … Quand on sait aussi que beaucoup de collectivités locales ont comme dit le Président de certaines, des acquis sociaux… et ne font que 20 h / semaine et ont 5 à 6 jours de congés supplémentaires ! et ce sont surtout ceux là qui se plaignent et qui font grève …. Plus rien ne fonctionne dans les services publics, il y a des raisons. si on y rajoute les journées de maladie de complaisance les ponts non récupérables et autres avantages on peut comprendre pourquoi ils se plaignent, les loisirs coûtent cher, mais pour eux, l’argent est gratuit et quand il n’y en a plus on augmente les taxes. Les Maires, certains, se plaignes de se faire agresser, ils cherchent à se protéger mais jamais au grand jamais essayer d’en connaître les causes. Déjà quand on est élu avec moins de 20 % de la population on regarde déjà ce que l’on fait mais cela est aussi une autre histoire voire une incompétence et un mépris de la population. Les incivilités commencent par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.