« La Vérité, l'âpre Vérité »

Malthus, père de la religion écologique

  • 9 octobre 2020

Il y a dans la religion écologique de très nombreuses chapelles qui ont des buts bien différents et disposent de moyens disparates. Mais beaucoup de fidèles de cette nouvelle religion ignorent les textes fondateurs et ne connaissent pas les motivations profondes du haut-clergé qui se contente souvent de formuler des idées choc sans en expliquer les motivations.

La genèse de l’écologie profonde, ignorée de quasiment tous les militants, c’est le malthusianisme. Comme Malthus en son temps ou les membres du Club de Rome qui ont repris ses thèses, le but ultime poursuivi par le haut clergé écolo c’est la décroissance de la population terrestre. Parmi eux les buts sont parfois divergents. Les plus naïfs pensent – ou font semblant de penser – que la Terre doit être protégée des microbes humains qui vivent sur sa surface et utilisent en moyenne 30 à 40 centimètres de terrain pour se nourrir et quelques richesses superficielles pour se chauffer. La Terre si elle était vivante ne se serait même pas encore aperçu de leurs activités… Ceux-là sont les idiots utiles de l’écologie.

Mais la genèse de l’écologie n’a rien avoir avec cette histoire bucolique qu’on veut nous faire gober. La fable écologique a été conçue par des castes dirigeantes et leurs organes de pouvoir comme l’ONU et diverses organisations industrielles ou bancaires. Le but véritable et ultime est le contrôle du monde en utilisant la peur, comme l’église contrôlait les âmes grâce à la peur du diable. L’écologie a occupé le vide laissé par la disparition du communisme mais le but reste le même. Mao voulait limiter la population chinoise à 600 millions et Pol Pot voulait réduire de moitié le nombre de Cambodgiens. Le nom de Khmers Verts s’applique parfaitement pour qualifier les grands prêtres actuels de l’église écologique.

Jusqu’à présent le clergé écologique a cependant échoué à limiter la population terrestre et son objectif originel de 2 à 3 milliards est largement dépassé. Bien sûr tous les progrès scientifiques, économiques et médicaux vont à l’encontre des buts de l’écologie profonde et le progrès sous toutes ces formes est devenu l’ennemi à abattre. Il faut attaquer les OGM qui font disparaitre les famines, les pesticides et engrais qui permettent d’accroître le rendement des terres, les vaccins qui sont probablement responsables d’une augmentation de la population de 1 à 2 milliards. Il faut aussi attaquer toutes les sources d’énergie bon marché qui permettent à l’humanité de progresser : d’abord le pétrole bien sûr et le réchauffement climatique par le CO2 a été inventé pour cela, puis le gaz, le nucléaire et même les barrages hydroélectriques. Mêmes les éoliennes commencent à être attaquées car le but ultime est bien de réduire les sources d’énergie disponible pour faire décroître la population.

Mais la décroissance n’est pas homogène. La véritable écologie est blanche et ce sont les autres races qui doivent diminuer, à quelques rares exceptions près. Le but est que la population blanche s’enrichisse et prospère en éliminant juste quelques inutiles qui s’opposent au but recherché.

Ce système a bien fonctionné dans le passé : pendant 2000 ans la peur de l’enfer a permis de contrôler les catholiques et la peur du goulag a permis à la nomenclatura soviétique de contrôler des millions de russes. On peut aussi citer le Reich de 1000 ans et sa population arienne qui n’avait aucun scrupule à détruire les autres ethnies ou encore les musulmans qui ont assouvi les peuples grâce à l’application du Coran et de la Charia.

Ce qui interpelle et inquiète aujourd’hui, c’est la stupidité dont font preuve les masses écolos manipulées en permanence et qui ne se posent aucune question sur les véritables buts poursuivis par les gourous dont certains deviennent très riches.

Il est vrai qu’on peut aussi se demander si les chrétiens se sont vraiment interrogé sur l’enfer ou si les musulmans s’interrogent sur la valeur véritable du Coran.

Emmenés par les prêches de leurs gourous et par les figures emblématiques du mouvement, les fidèles écolos sont prêts à gober toutes les idioties et notamment les plus grossières tel l’impact de l’homme via le CO2 sur le climat de la terre, une chimère qui n’existe pas plus que le diable ou la révélation du Coran par l’ange Gabriel…

Et on sait bien que les Malthusiens sont des assassins, au moins par intention, parfois par procuration et même par action.

CLUB DANTON

Déjà un commentaire, laissez un commentaire

1 commentaire actuellement

  1. Canneries intéressantes qui nous révèlent à quel point certaines idées sont stupides

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.