« La Vérité, l'âpre Vérité »

Marseille, malade de son clientélisme

  • 13 octobre 2020

On a vu se développer à Marseille une contestation alliant les partis politiques de tous bords unis contre le soi-disant parisianisme qui discrimine Marseille. Pourtant les décisions à prendre ont été largement discutées entre le Préfet, la Région, le département, les villes concernées et les associations. Tout ce microcosme local est à peu près d’accord sur le fait que des mesures fortes doivent être prises… mais qu’elles ne doivent pas être appliquées aux « amis ».

De tous temps les bistrotiers de Marseille ont été un relais politique pour les partis, chaque quartier ayant son cheval et chacun voulant préserver ses positions pour l’élection suivante. Concernant les dernières mesures, le préfet, compréhensif, a fait quelques concessions de dernière minute, comme le report des fermetures de 24 heures, que les politiques se sont empressés de s’approprier. Il est vrai que les cafés et restaurants des petites villes avoisinantes vont faire de bonnes affaires mais il faut bien qu’il y ait une frontière quelque part, sinon c’est tout le territoire français qui serait concerné…et on reprocherait alors au gouvernement d’agir sans discernement et sans tenir compte du contexte local…

Et bien sûr les politiques locaux mettent en exergue la rivalité OM-PSG pour alimenter le procès en ostracisme de Paris et séduire les électeurs marseillais en flattant leur côté sombre…

Le pompon de la stupidité a été décroché par Samia Ghali, adjointe au Maire, qui a déclaré qu’elle ne ferait jamais vacciné ses enfants contre le virus. Avec de tel(le)s élu(e)s Marseille a bien du mérite d’être encore debout.

Et par-dessus tout cela, le Pr. Raoult ajoute son grain de sel médico-politique et les marseillais l’adorent car ils le considèrent bien plus efficace contre le virus que la Bonne Mère. Nul ne conteste les capacités virologiques de Raoult et son traitement à base d’hydro chloroquine a été dénigré pour de mauvaises raisons mais il n’est pas dans son rôle en jouant les Nostradamus. La plupart de ses prévisions se sont révélées fausses et il aurait dû être beaucoup plus mesuré et prudent sur les effets d’un virus qu’il reconnaissait lui-même comme imprévisible. Il est vrai que même les économistes s’y mettent puisque qu’Esther Duflo, prix Nobel d’économie, préconise de reconfiner le pays début décembre pour ne pas avoir à le faire à Noël… Comme si on demandait aux médecins leur avis sur la gestion de l’euro…

Marseille sera toujours Marseille et il faut espérer que la fermeture des bars et restaurants pour deux semaines aura des effets bénéfiques sur la propagation du virus. Il est cependant à craindre que des décisions similaires, voire plus dures, soient prises après les vacances de la Toussaint et de Noël.

Bonne chance à nos amis marseillais en espérant qu’ils puissent devenir plus objectifs et moins manipulables par le système clientélisme qui ronge leur ville.

CLUB DANTON

Écrire le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.